Mon chat me suit partout, que faire ?

Les chats ont la réputation d’être indépendants et de préférer leur territoire à leurs maîtres. Pourtant certains d’entre eux sont de véritables pots de colle et ne lâcheraient la trace de ceux qui prennent soin d’eux pour rien au monde. Si cela peut nous amuser ou nous émouvoir au début, on peut très vite trouver ce comportement agaçant et se demander pour quelles raisons Minou nous suit à la trace. Faisons le point.

Un sevrage compliqué

Une des raisons qui peut expliquer l’hyperattachement de votre chat est le fait que vous l’ayez accueilli très tôt avant même qu’il soit sevré ou correctement sociabilisé. Vous êtes son être d’attachement primaire et il recherche en vous affection et protection.

On ne le répétera jamais assez : les premiers mois de vie d’un chaton sont essentiels ! N’adoptez pas votre minou avant ses 2 mois et demi/ 3 mois. Une fois le sevrage alimentaire terminé, sa maman lui apprend encore beaucoup de choses et constitue le socle réconfortant auquel il se rattache lors de ses premières découvertes.

Un instinct sauvage de chasseur

Les chats n’ont jamais perdu l’instinct de chasseurs de leurs ancêtres sauvages. Raison pour laquelle ils adoptent une posture de prédation une grande partie du temps où ils sont éveillés. Ils ont besoin de guetter et sauter sur leurs proies.

En appartement, votre chat dispose de nombreux jouets et occupations mais cela reste factice. Une souris mécanique ne remplacera jamais une proie vivante.

Si votre chat vous suit partout, c’est que vous représentez une sorte de “proie” vivante. Non pas qu’il veuille vous dévorer, mais vous êtes un objet d’amusement mobile.

Un fort attachement

N’oublions pas l’attachement affectif certain qu’il vous porte ! Si votre chat vous suit partout, réclame câlins et autres caresses, c’est bel et bien qu’il vous aime. N’en déplaise aux idées reçus, tous les chats ne sont pas si indépendants que ça.

Stress et anxiété

Dans certains cas et associés à d’autres signes comme un toilettage excessif, un changement du comportement alimentaire, des miaulements incessants, l’hyperattachement peut évoquer un stress ou une maladie sous-jacente. En cas de doute, demandez conseil à un vétérinaire.

Les solutions face à un chat « pot de colle »

Le jeu constitue une solution de choix : partager des moments avec lui régulièrement et enrichissez son territoire de jouets divers et variés (balles, peluches en catnip, tunnels…). S’il peut jouer seul, c’est encore mieux !

Ensuite, essayez de ne pas trop le materner. N’hésitez pas à le laisser vaquer à ses occupations.

Si son hyperattachement évoque une anxiété, consultez votre vétérinaire qui pourra vous conseiller l’utilisation de phéromones apaisantes. FELIWAY® CLASSIC Diffuseur se branche pendant une durée minimale de 1 mois dans la pièce où votre chat passe le plus de temps et a pour objectif de le rassurer en lui procurant des signaux de bien-être et d’apaisement.

Enfin, si vous constatez que ce n’est une souffrance pour personne : profitez ! 😉

Laisser un commentaire